financer-maison-de-retraite.jpg

Quelles sont les aides financières en maisons de retraite ?

L’intégration d’une maison de retraite a une grande incidence financière, tant en ce qui concerne le logement, les soins prodigués au résident que le tarif lié à la perte d’autonomie des personnes âgées. La facture pourrait grimper mensuellement au-delà des 2500€.

Cela aurait été bien pénible sans les aides financières au profit des futurs résidents. A travers cet article, nous vous proposons de présenter ces différentes aides offertes par les pouvoirs publics.

La principale aide financière : L’APA

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie est la principale aide financière au profit des personnes âgées dépendantes, peu importe qu’elles soient à domicile ou en maison de retraite.

Pour le premier cas, l’objectif est de financer une aide humaine et technique en vue de faciliter le maintien à domicile. Dans le second cas, cette aide permettra de couvrir en partie le tarif dépendance en EHPAD.

Son montant est déterminé objectivement à partir de 3 critères :

  • Degré d’autonomie du résident
  • Le tarif dépendance fixé par l’EHPAD
  • Les ressources du résident

Par ailleurs, il existe également 3 critères subjectifs de jouissance de l’APA :

  • Les résidents doivent être classés en GIR 1 à 4

La perte d’autonomie est en effet évaluée suivant les indices fixés par la grille AGGIR

  • Etre âgé au minimum de 60 ans
  • Attester d’une résidence stable et régulière en France

Les autres aides au logement

Il existe d’autres aides au profit du futur résident. Mais celles-ci sont généralement liées aux frais générés par le logement.

L’Allocation de Logement Social

Cette aide permet de financer les frais d’hébergement du résident aux revenus modestes. Parmi les conditions de jouissance de ce droit, on peut citer :

  • Avoir au minimum 65 ans
  • Résider de façon stable et régulière en France
  • Avoir une perte d’autonomie
  • Disposer de ressources inférieures au montant des frais d’hébergement
  • Habiter dans un établissement éligible à l’aide sociale et y être depuis 5 ans au moins

L’Allocation Personnalisée au Logement

Cette allocation est calculée en fonction du logement, de sa nature, du lieu de résidence et des ressources du résident. En effet, il faut rappeler que les aides au logement sont percevables même si la personne âgée habite à son domicile, chez un proche ou en maison de retraite.

Pour bénéficier de l’APL, il faut résider entre autres dans un foyer d’hébergement conventionné et être en situation régulière en France.

Les déductions fiscales

La réduction d’impôts s’applique aux frais liés à la dépendance de la personne âgée et aux coûts d’hébergements. Il faut signaler que cette réduction d’impôts s’applique aux frais réellement supportés par le résident.

En outre, les déductions fiscales ne sont pas applicables, si le résident ne supporte pas des frais de dépendance.

L’Aide Sociale à l’Hébergement

L’Aide Sociale à l’Hébergement (ASH) est une aide subsidiaire qui n’est octroyée que dans des hypothèses précises. Les ressources du résident, celles de son conjoint et/ou de ses enfants doivent être reconnues comme insuffisantes pour financer les frais de séjours.

C’est une aide qui revêt trois caractères : Elle a valeur de subsides, elle est temporaire et tient lieu parfois d’une avance.

Pour aller plus loin : Trouver une résidence senior

maison-de-retraite.jpg

Préparer son entrée en maison de retraite

Il est de notoriété publique que l’immense majorité des séniors de plus de 75 ans souhaite prolonger ses jours, chez elle, près du cocon familial (en savoir plus sur le maintien à domicile). Mais cet idéal tombe à l’eau, dès lors que la personne âgée présente des signes de perte d’autonomie.

Dans ce cas, l’entrée en maison de retraite semble s’imposer. Il importe alors de bien s’y préparer. Cet article se propose de vous décrire les étapes nécessaires à ce propos.

Faire participer la personne âgée à la prise de décision

La personne au profit de laquelle, l’entrée en maison de retraite est organisée, c’est bien le futur résident. A ce titre, il importe de l’associer pleinement à la prise de décision.

Son avis doit peser non seulement dans la décision mais encore dans la détermination du type d’accueil, les prestations qui y sont servies et le site d’implantation de l’EHPAD.

Adapter votre choix à votre budget

Dans toute entreprise, l’argent occupe une place importante. Il en est ainsi d’un projet d’intégration d’un EHPAD. Les ressources financières de la personne âgée et au besoin, celles de ses proches détermineront le choix du type de maison de retraite.

Il arrive parfois aussi que les frais d’hébergement mensuels à engager, nécessitent la vente d’un bien du futur résident ou la mise en location de son appartement. Dans tous les cas, il faudra déterminer au préalable tous ces paramètres.

Visiter les différentes maisons de retraite sélectionnées

Pour gagner du temps, vous ferez mieux de prendre contact avec un conseiller qui vous aidera dans la recherche d’une maison de retraite, conformément au profil qui lui aura été dressé.

A cette étape, des critères entreront en ligne de compte tant en ce qui concerne les services proposés que les soins octroyés par l’EHPAD.

Par ailleurs, une visite à l’improviste sur les sites des différents établissements, permettra de vous faire votre propre opinion. Il n’est pas en effet recommandé de se fier exclusivement aux brochures des résidences ou aux consultations de leurs sites internet.

On préconise parfois d’y retourner à plusieurs reprises, et cela, à des moments différents de la journée, pour jauger l’accueil qui est réservé aux séniors et la qualité du repas.

En outre, au cours de vos différentes visites, certaines questions méritent d’être posées. Elles concernent en effet quelques spécificités de l’établissement concerné. Quels effets personnels peut-on y apporter ? Le pensionnaire est-il en droit d’apporter quelques meubles ? Qu’en est-il du linge plat ou du linge de toilette ? La question se pose également par rapport aux animaux de compagnie.

Prendre sa décision finale

C’est le moment de peser les avantages et les inconvénients des établissements qui vous ont le plus convaincu. La décision doit être prise de façon consensuelle.

En outre, si le point de divergence concerne toujours les coûts d’hébergement mensuels, vous devez savoir qu’il existe des aides financières comme l’Aide Sociale à l’Hébergement (ASH), l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA), l’Aide pour le Logement (APL) ou l’Allocation de Logement Social (ALS). Les critères d’attribution varient cependant d’une aide à une autre.

maison-de-retraite.jpg

La vie quotidienne en maison de retraite

Intégrer une maison de retraite est une étape sensible, pour toute personne à un âge avancé. C’est un lieu de vie qui diffère du domicile, car cela requiert quelques efforts pour s’adapter à une nouvelle vie. Mais passé cette adaptation, la vie quotidienne en maison de retraite n’est pas qu’un lieu de soins.  Elle est riche en vie sociale et en animations. Cet article vous fera découvrir le quotidien d’un résident en maison de retraite.

Les chambres en maison de retraite : Comment se présentent-elles ?

La maison de retraite est encore appelée Etablissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD). Dès que le résident arrive, on lui donne la clef de sa chambre ou de son studio. Le choix lui appartient de le personnaliser à sa guise.

Par ailleurs, il faut noter que les chambres d’EHPAD sont ventilées et bien aménagées. Quant à la salle de bain, elle est faite de barres d’appui, avec un sol antidérapant. Ces différents locaux ont en commun de garantir la sécurité des occupants en perte d’autonomie.

Les prestations et animations proposées en EHPAD

Les prestations dispensées par l’EHPAD dépendent des ressources financières de chaque résident. Il est fréquent que certains EHPAD soient équipés d’espaces destinés à favoriser la stimulation multi sensorielle. Cela passe par un éclairage tamisé doublé de variations lumineuses. Des salles de kinésithérapie ou d’ergothérapie, de coiffure ou d’esthétique sont également disponibles.

Quant aux animations, il faut relever qu’elles sont doublement utiles. Non seulement elles permettent aux personnes âgées de s’égayer convenablement, mais elles constituent également une véritable thérapie. On évoquera entre autres animations, la musicothérapie, la zoothérapie, les ateliers mémoires, les activités sportives, culturelles et touristiques. 

Comment l’alimentation est assurée en EHPAD ?

L’alimentation des personnes du troisième âge mérite une attention particulière, car la dénutrition est en effet source de mortalité. La Haute Autorité de Santé (HAS) l’a si bien compris qu’elle met à la charge des EHPAD, depuis 2001, l’obligation de garantir un apport alimentaire équilibré et une meilleure nutrition des résidents.

Cet impératif fait que les EHPAD font recours à des professionnels diététiciens pour l’alimentation des séniors, afin de veiller sur leur régime alimentaire.

Par ailleurs, les repas sont pris dans un espace commun, dans une parfaite convivialité.

La priorité au respect du résident en EHPAD

Les résidents de l’EHPAD sont parfois atteints d’un degré de dépendance vis-à-vis du personnel. Mais cela n’implique pas qu’ils soient exclus des différentes décisions qui sont en rapport avec eux. Autant dire que leur avis compte, exceptions faites des cas de résidents sous tutelle ou sous curatelle.

Pour ce qui est de la gestion de ses ressources financières, il faut faire remarquer que le résident à la pleine capacité de jouissance de ses fonds et accède volontairement aux soins médicaux qui l’intéressent. Il ne peut en être autrement que sur autorisation expresse de son tuteur, le cas échéant.

Par ailleurs, l’intimité du résident est également préservée, de sorte que le personnel ne puisse entrer dans sa chambre, sans une réponse positive expresse du résident.

En outre, il n’est pas soumis à une fixité des heures comme dans un internat. Le résident détermine lui-même à souhait, ses heures de lever, de coucher ou encore ses temps de loisirs.

Comment fonctionne une résidence senior ?

tarifs-residence-seniors.jpg

Les tarifs des maisons de retraite

Le départ en retraite est davantage envisagé en fin de carrière. À cette étape, les vieilles personnes développent une certaine dépendance vis-à-vis de leur progéniture ; chose parfois difficile à gérer. La meilleure solution dans ce cas, c’est d’opter pour une maison de retraite. Les services proposés par ces derniers varient en fonction des tarifs appliqués.

Lire la suite

maison-de-retraite.jpg

Les critères de choix d’une maison de retraite

Une fois le troisième âge atteint, vos parents ou vos proches ont besoin d’être accompagnés. Ainsi, pour leur sécurité et dans l’accomplissement des tâches quotidiennes, il est important que des personnes qualifiées les assistent. Ceci constitue le but ultime d’une maison de retraite. Cependant, il en existe une pléthore, de sorte à rendre le choix difficile. Pour aboutir au choix idéal, il est crucial de se baser sur les différents critères recommandés par les experts.

Lire la suite

maison-de-retraite.jpg

Les différentes formes d’hébergement

Le choix d’une solution d’hébergement appartient au bon gré des clients. Étant donné qu’il existe plusieurs formes d’hébergement, on peut faire face à un embarra de choix. L’idée, c’est de satisfaire pour le mieux les exigences et goûts. Quelles sont donc les différentes formes d’hébergement ?

Lire la suite